vendredi 30 octobre 2015

Des ES lauréates du Trophée de l'Humanitaire 2015

Juliette Henry, Elise Wawrzyniak et Thérèse Lebrun lors de la remise du prix.
Le 13 octobre 2015, Elise Wawrzyniak et Juliette Henry - en équipe ES sur Lille - gagnaient le Trophée de l'Humanitaire 2015, au nom de leur équipe MEJ. Elles participent en effet, avec d'autres méjistes,  depuis mars 2015 à un accueil dominical mensuel de migrants mineurs, sur la paroisse de Lambersart, en partenariat avec l’ABEJ et d’autres mouvements de jeunes (aumônerie, scouts et jeunes musulmans). C’est un temps de partage autour d’un déjeuner et d’animations (jeux de société, activités sportives …).

Témoignage 3 novembre
Ce projet a été ainsi remarqué par le Diocèse de Lille, organisateur de l'évènement, qui tous les ans récompense un projet de solidarité nationale ou internationale mené par des jeunes entre 12 et 25 ans. Le projet du MEJ a eu le premier prix : une aide financière reversée à la Paroisse de Lambersart. Nos deux lauréates viendront témoigner le mardi 3 novembre au Comptoir de Cana, rue des Bouchers à Lille à 20h.


Accueil des jeunes migrants le dimanche

Situation actuelle
Il faut dire que la situation des migrants mineurs sur la métropole lilloise est toujours difficile : ce sont une quarantaine d'africains qui viennent du Mali, Guinée et Congo (1/3 de musulmans, 1/3 évangéliques et 1/3 chrétiens, entre 14 et 17 ans). Ils ont fui leur pays et ont été secourus par l'Abej. Toutes les semaines, ils suivent des cours d'alphabétisation. Et le reste de la semaine, ils vagabondent dans Lille, se nourissent grâce aux Resto du Coeur et dorment dans un parc lillois. Les plus fragiles sont accueillis par une église protestante. Dans l'attente de la reconnaissance de leur minorité par le juge, ils ne peuvent être pris en charge par des structures publiques et sont complètement démunis.

Dimension inter-religieuse
Le projet du MEJ a été récompensé de par sa dimension inter-religieuse et coopérative. Par ailleurs, Thérèse Lebrun, ancienne présidente de l'Université Catholique de Lille et membre du jury, a constaté qu’avec peu de moyens, « cette action de proximité vous a amenées à cheminer, à changer de regard sur l’autre, à vivre les notions de respect et de confiance avec ces jeunes migrants."

Pour Manuela Gueguen, co-responsable diocésaine présente ce 13 octobre, ce fut :
"Une formidable soirée qui ne fait que confirmer que vraiment les jeunes porteurs de Foi en l'autre sont capable de déplacer des montagnes quand ils croient à l'Humain, à la richesse de la rencontre, à la complémentarité des différences.
Elise et Juliette, ES d'une équipe de Lille ont présenté leur expérience de moments partagés avec les migrants mineurs de la métropole. Des temps de partages, de jeux, de détente. Elles ont présenté avec beaucoup de lucidité les difficultés et fragilités que ces migrants portent en eux mais aussi et surtout la richesse reçue de ces moments, de la prise de conscience pour nous tous d'accueillir l'Autre comme le fait Jésus !
Beaucoup d'autres magnifiques projets porteurs d'Espérance et de dynamisme des jeunes ont été présenté.
Elise et Juliette, du Mej, ont reçu le premier prix. WHAOU !!!
Nous sommes bien sûr super fières d'elles  !
Mais je vous laisse partager à vous les animateurs, avec vos jeunes cette expérience... Un des piliers du Mej est bien que nous voulions être des Hommes et des femmes debout, avançant avec nos fragilités mais avec l'assurance que Dieu est là dans les multiples visages rencontrés... Je ne parlerai pas pour elles mais je crois bien qu'Elise et Juliette ont vécu cette belle expérience. !
"

L'ensemble des participants au Trophée